Une fois n'est pas coutume, aujourd'hui je vous parle poterie.

 

tasse1-pasapasdechat

 

Il y a quelques mois, j'ai poussé la porte de l'atelier Céramuse à Savigny sur Orge (Essonne), heureuse de renouer avec la poterie pour quelques heures.

 

Retrouver le plaisir de plonger les mains dans la glaise...

 

Depuis 3 ans, je ne touche plus de terre. Mon cours est trop loin maintenant que j'ai déménagé et il n'est pas simple de rassembler les trois critères indispensables, à savoir : un cours de poterie abordable, en soirée, près de chez moi.

Je pratique le colombin et la tournette et c'est un réel moment de détente.

Il me faut de nombreuses heures pour créer un pot et j'avoue que j'étais très tentée par le tour électrique pour la rapidité de production et l'harmonie de la forme.

 

ceramuse2-pasapasdechat

 

J'ai fait du tour étant petite, mais de ce tour que l'on pousse au pied.

Ma rencontre avec le tour électrique fût pour le moins sportive. J'ai vraiment lutté pour réaliser ces petits bols et ces tasses (j'en ai eu des courbatures pendant deux jours ).

 

Je sais maintenant que rien ne peut remplacer ma tournette et mes colombins, même si je dois y passer quinze fois plus de temps. Le tour électrique n'est pas pour moi. Trop stressée par le centrage de la pièce, je n'ai pas trouvé le bon geste pour apprécier vraiment le moment. Sans l'aide des potières, toutes mes pièces valsaient contre le mur.

Mais comment fait Demi Moore ?!

 

 

ceramuse4-pasapasdechat


Je suis assez contente de mon pot à crochets, même si je regrette un peu la fantaisie du motif à l'engobe.

Il est fait à la plaque. C'est une technique très intéressante qui permet d'assembler différents morceaux pour construire des objets aux formes plus complexes. Un peu comme une maquette, avec l'avantage de la terre qui permet de rectifier les petits défauts.

 

 

ceramuse3-pasapasdechat

Petits médaillons en terre cuite émaillée, avec impression de motif au tampon.

 

Les médaillons sont également faits dans une plaque, tout simplement avec un emporte-pièce et un tampon.

Pour faire durer le suspens, on revient après cuisson des pièces (vérifier qu'elles n'ont pas explosé dans le four) pour émailler. Le résultat final est toujours plein de surprise. Bonne ou mauvaise, je redécouvre toujours mes pièces à chacune de ces étapes.

 

oooooooooooooooooooooooooooooooo

 

Les potières de l'atelier sont d'une infinie patience. Elles sont à l'écoute de nos projets, nous guident, nous apportent leur aide précieuse et sauvent nos oeuvres de notre fougue créatrice. Bref, elles ont du talent !

 

Si vous êtes en région parisienne et que vous êtes tenté(e) par l'aventure, vous trouverez toutes les infos sur le site :

Céramuse

 

J'ai testé la journée découverte et le stage week-end, mais il y a aussi des cours, des formations et plein d'idées à offrir.

Voici l'ensemble de ma production :

 

ceramuse1-pasapasdechat

 

 

@ bientôt